Biographie de Gustave Flaubert

La jeunesse de Gustave Flaubert

Gustave Flaubert est né le 12 décembre 1821 à Rouen en Seine-Maritime dans le Nord de la France. Il est le deuxième fils de Achille-Cléophas Flaubert, un chirurgien, et de Anne Justine Caroline. Il commença à écrire assez jeune. Selon certaines sources, il commença l’écriture à 8 ans. Il a été éduqué au Lycée Pierre Corneille à Rouen et y est resté jusque 1840, date de son départ pour Paris afin d’entreprendre des études de droit. Durant son séjour dans la capitale, il trouva la ville répugnante. Il y fit quelques connaissances comme Victor Hugo. Vers la fin de l’année 1840, il voyagea dans les Pyrénées et en Corse.

Ses débuts dans l’écriture

Sa première production fut Novembre, un roman publié en 1842. En 1846, après une crise d’épilepsie, il quitta Paris et abandonna ses études de droit. En 1849, Flaubert écrivit la première version de son roman intitulé La Tentation de saint Antoine. Il a notamment lu cet ouvrage à voix haute à Louis Bouilhet et Maxime Du Camp en 4 jours. Il ne leur donna pas l’autorisation de l’interrompre ou de donner leur opinion. Après la lecture, ses amis lui conseillèrent de jeter le manuscrit au feu en lui disant de se concentrer sur la vie de tous les jours plutôt que sur des sujets fantastiques. De 1846 à 1854, Flaubert eu une relation avec une poétesse, Louise Colet.

Des relations amoureuses tourmentées

Après avoir quitté Paris, il retourna à Croisset, à côté de la Seine, près de Rouen. Il y vécu avec sa mère pour le restant de sa vie. Il fit quelques visites à Paris et en Angleterre où il aurait eu une maîtresse. Flaubert ne s’est jamais marié. D’après Émile Faguet, son biographe, sa relation avec Louise Colet fut sa seule et unique sérieuse histoire d’amour. Il allait quelques fois rendre visite aux prostituées. Enfin, à la fin sa liaison avec Louise Collet, Flaubert perdit tout intérêt dans les relations romantiques et rechercha uniquement des compagnonnages platoniques, particulièrement avec d’autres écrivains. Avec son ami de toujours, Maxime Du Camp, il partit en Bretagne en 1846.

L’écriture de Madame de Bovary

Entre 1849 et 1850, il entreprit un long voyage au Moyen-Orient, visitant la Grèce et l’Egypte. En 1850, à son retour d’Egypte, il commença à écrire Madame Bovary. Il consacra 5 ans de sa vie à écrire ce roman. Le gouvernement attaqua l’éditeur et l’auteur du roman pour son immoralité mais les deux furent acquittés. La publication de Madame Bovary fut un succès. Il visita Carthage en 1858 pour mener ses recherches pour son roman Salammbô. Flaubert parlait très ouvertement de ses relations sexuelles avec les prostitués dans ses écrits sur ses voyages.

Les dernières années de Flaubert

Flaubert était un travailleur acharné et se plaignait souvent, dans les lettres à ses amis, du rythme soutenu de son travail. Il était proche de sa nièce, Caroline Commanville et il eu une forte amitié et une correspondance avec George Sand. Il allait souvent rendre visite à ses connaissances parisiennes comme Émile Zola, Alphonse Daudet, Ivan Turgenev et Edmond et Jules de Goncourt. Les années 1870 furent particulièrement difficiles pour Flaubert. Les soldats prussiens occupèrent sa maison durant la guerre de 1870 et sa mère mourra en 1872. Après sa mort il eu des difficulté financières. Flaubert contracta des maladies vénériennes pendant la majorité de sa vie. Sa santé déclina et il mourra à Croisset d’une hémorragie cérébrale en 1880 à l’âge de 58 ans. Il fut enterré au cimetière de Rouen.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • Gustave Flaubert biographie
  • biographie de madame bovary
  • biographie de gustave flaubert
  • flaubert biographie courte
  • flaubert biographie
  • madame bovary biographie
  • biographie de flaubert
  • biographie gustave flaubert
  • biographie madame bovary
  • courte biographie de flaubert

Share and Enjoy

Email
Print